Moins de Tics à l’âge adulte ? Oui, non, pourquoi ?

 
 
 

« Mais quand mes tics s’arrêteront-ils ? »

Cette question, nous sommes nombreux à l’avoir entendue dans la bouche de nos enfants.
Et le plus souvent, à cette question nous en associons alors une autre, redoutable : que leur répondre ?

On estime qu’environ deux tiers des adolescents porteurs du SGT voient leurs tics s’arrêter ou diminuer à l’âge adulte. C’est à la fois encourageant et mystérieux.
Mais on ne sait pas encore avec certitude s’il s’agit d’une loi médicale ou non.

Et ce sont peut-être vos dons qui vont nous aider à en savoir davantage.

En effet, l’AFSGT finance à partir de mai une étude du Centre de Référence Maladies Rares du Syndrome Gilles de la Tourette de l’hôpital Pitié Salpétrière (Paris), piloté par le Dr Andreas Hartmann.

Dans cette étude, deux groupes d’adultes seront étudiés :

  1. dans le premier : des jeunes adultes dont les tics ont significativement diminué depuis l’adolescence
  2. dans l’autre : des jeunes adultes dont les tics sont encore sévères

Des IRM (Imageries à Résonance Magnétique) seront réalisées dans de grands scanners, pour cartographier les cerveaux des deux groupes, et essayer de les comparer, d’identifier les différences et de dégager des constantes : les cerveaux des uns sont-ils différents des autres ? Si oui, qu’est-ce que cela peut nous apprendre d’intéressant pour mieux connaitre et mieux contrôler le SGT ?

L’étude dure un an et un rapport à mi-parcours relatant la progression du projet, ainsi que les résultats de fin d’étude nous seront communiqués. Nous les partagerons avec vous, bien sûr.

Participation de l’AFSGT, grâce à vos dons : 15 000 €, qui correspondent au financement des IRM.

Alors n’oubliez pas… donnez et faites donner pour faire avancer la recherche : http://www.france-tourette.org/faire-un-don/

 
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!